Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:16

 

Le 15 janvier, Alcimor Bulceate était arrêté en pleine rue à la suite du dépôt d'une plainte contre lui par une militante de l'ordre des femmes.' Motif : Phallocratie affichée sur la voix publique, atteinte à la dignité de la femme. Il risquait 2 à 3 ans de prison.... L'accusé était âgé de 30 ans, bien bâti, le cheveu en désordre, de grands yeux océans sur un visage de petit poupon. Son personnage tranchait avec l'idée que l'on pouvait se faire d'un homme de sa sorte.
—"Alcimor Dulceste, vous êtes accusé sous plainte d'Aldénide Lupanaire d'avoir le 14 janvier dernier porté violemment 1a main sur elle et ensuite dans un délire misogyne de l'avoir insulté des noms suivants : "  Va te faire baiser par un mastard, grande pute froide ". Alcimor Bulceste, niez-vous les faits ? "
-" Ils sont la pure vérité, madame la présidente".
Brouhahas dans la salle....-" Quelles sont les raisons qui vous ont poussée' à vous comporter de la sorte ?
-"J'ai éclaté, c'est tout! Madame la présidente...
Là, sous le coup de 1'émotion, l'accusé reste impénétrable, refusant de poursuivre plus avant. Rapport du psychologue Varatorien Balgrataire : -" L'accusé est vierge ( Rires dans la salle) à ce qu'il affirme' c'est sans doute vrai car les quelques rares femmes qu'il a approchées dans sa vie ont nié avoir accompli l'acte sexuel avec lui. L'accusé n'est pas homosexuel ( bien qu'il affirme combien il désirerait l'être). De plus il a des relations amicales et fréquentes avec des jeunes filles entre 10 et 12 ans. D'autre part, il semble tout à fait équilibré au premier abord et d'une intelligence supérieure à la moyenne. Mais attention.il ne faut pas sa méprendre car il porte une haine farouche envers les femmes. Cette haine est d'autant plus puissante et dévastatrice qu'elle s'exprime de différentes manières : Soit des sautes d'humeurs imprévisibles, soit un parler calme et d'allure réfléchie accompagnée d'un sourire moqueur qui montre combien il prend les femmes pour des êtres inférieurs, plats et sans consistance. L'accusé a du charme, il le sait et l'utilise souvent pour engager la conversation avec des femmes. La plupart des personnes interrogées maintiennent un excellent souvenir soit de leurs rencontres fortuites, soit de leur amitié avec Alcimor Dulceste mais les quelques-unes qui ont désiré à un instant donné établir avec lui des relations privilégiées l'ont perdu brusquement et à tout jamais. Alcimor Dulceste s'est toujours enfui au dernier moment, telle une moitié de Dom Juan, se contentant de quelques regards et gestes à l'eau de rose, sans aucune proportion avec les déclarations d'amour qui lui étaient faites ; refusant par là même d'accomplir les devoirs amoureux nécessaires à l'équilibre harmonieux de toute personne normalement constituée."
-"  Mademoiselle Aldénide Lupanaire s'il vous plaît " Aldénide Lupanaire entra. Elle était jeune et belle, elle avait l'allure d'une femme libre capable de tenir tête à plusieurs amants sans se compromettre'
-" mademoiselle Lupanaire, quelle est votre version des faits ?
-" Eh bien... J'ai rencontré Alcimor Dulceste par hasard chez une amie, le 10 janvier. Nous avons rapidement sympathisé et nous avons notamment beaucoup parlé de la place de la femme dans notre société et il a semblé que nous étions tout à fait d'accord sur le sujet. D'autre part, au fur et à mesure que notre discussion allait de l'avant, je l'avoue, je tombais sous le charme hypocrite de ce personnage. Bref, le soir même il se trouvait dans ma chambre continuant à m'enjôler avec ce que je nommerais aujourd'hui de belles paroles.
Au petit matin, je dois l'avouer, madame la présidente, je brûlais de désir. Nous nous embrassions mais il restait toujours habillé. J'en étais à me demander s'il n'était pas impuissant ! Rires dans la salle.
Il accepta finalement de le faire avec une légère réticence m'a-t-il semblé. Puis tout à coup un peu plus tard, me laissant tomber comme un vulgaire ballon de football, il dit " Non ! je n'ai pas envie ! Pas comme cela, tu ne sais pas faire l'amour ! Je dois dire Madame la Présidente que c'était la première fois que pareille aventure m'arrivait. "  Rassurez-vous, Madame, à notre connaissance, vous êtes la seule personne avec qui Alcimor Dulceste est allé aussi loin dans la diffamation ?
" Il se rhabilla rapidement et sortit en claquant la porte. Ne pouvant accepter une pareille attitude sans explications, je fis de même et le rattrapais sur la place du marché, l'invectivant sans mauvaises manières sur les raisons de sa conduite. C'est là, Madame, qu'il se mit à crier haut et fort les mots que vous savez, tout en me repoussant brutalement avec un mépris inqualifiable. Voilà, Madame, toute la vérité sur cette aventure avec ce personnage ingrat, hypocrite et sans scrupules.
" Accusé, avez-vous quelque chose à dire pour votre défense ?
-" Je veux faire de l'amour, madame la présidente, pas de la mécanique. "
-"Alice,voua avez II ans.Vous affirmez avoir eu des relations avec Alcimor Dulceste pendant 6 mois l'année dernière."
-"Oui... Madame"
-" Racontez nous un peu comment cela se passait lorsque vous étiez avec l'accusé ".
-" Il était très gentil, Madame..."
-" N'a-t-il jamais usé de violences envers vous ? "
-" Ch non, il me racontait des histoires.
-" Vous parlait-il des femmes ?
-" Oui souvent, mais je ne comprenais pas toujours ce qu'il disait. Il me répétait toujours cette phrase du poète « Le corps de la femme est sacré, 1e corps de l'homme est sacré.» Et quand nous ne parlions pas, il m'embrassait. Une fois, il m'a embrassé plus de trois heures dans le cou, une autre fois au moins 5 heures sur les bras et le ventre... Rires dans la salle... était-ce rigolo ?
-" Pourquoi êtes-vous vous quitter ? "
-" C'est lui, madame qui m'a quitté....Les copines se moquaient de moi et me disaient " Aller, pourquoi tu le fais pas....TU as peur ? "
Alors je lui ai demandé. Il m'a souri, m'a embrassé puis il m'a dit adieu et je ne l'ai plus revu....Et la cour rendit son verdict.
-" Alcimor Dulceste, vous êtes reconnu coupable des faits dont vous êtes accusés. Néanmoins, grâce à l'indulgence des jurés, vous êtes condamné à 1000 Pr. de dommages et intérêts envers mademoiselle Aldénide Lupanaire. Celle-ci dont le désintérêt et le dévouement à sa cause sont ici soulignés accepte que cet argent soit versé au profit de l'organisation de l'ordre des femmes. " La nuit même du procès, Alcimor Dulceste s'émascula avec un couteau de cuisine. Il envoya ses horribles flatulences par paquet-poste à Aldénide Lupanaire et mourut de l'hémorragie qu'il avait lui-même provoquée. Plus tard l'éminent sociologue Bartuche Larvaire écrira : " C'était un doux rêveur, une espèce de dévot de l'amour voire un illuminé, habité d'un zeste de perversité à force de refouler ses désirs ; Il n'avait pas digéré la grande libéralisation des mœurs de ces dernières décennies.

1983

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : L'Emporte-Texte
  • : Ce blog animé par Christophe Tournier, auteur du manuel d'impro, est consacré à la poésie écrite à l'emporte-pièce, à l'écriture improvisée, au miracle de la langue sur le bout de la langue, à l'amour des mots... Il s'intéresse au processus d'écriture et de création, aux mots scandés. L'improvisation est son credo. Il se veut laboratoire d'oralité pour son auteur et atelier d'écriture. Exercices de scansion et de déclamation, premiers jets, polissages et écriture classique.
  • Contact

Bienvenue

Recherche

Pages